Wednesday, April 13, 2011

Book Review: Anthologie de la nouvelle poésie nègre et malgache...

de langue française, il ne faut pas l'oublier. Ces poètes n'ont généralement écrit leur poésie qu'en français.

Je n'ai pas la moindre idée comment écrire un compte-rendu d'une anthologie de poésie. J'aime bien la poésie et j'ai bien aimé la poésie dans ce livre. Mais je pense donner un compte-rendu justement, et non pas une critique puisque je ne sais pas donner un avis sur la poésie. J'ai peur d'en parler comme on parle trop souvent de la traduction, disant que c'est « bon » ou « mauvais » mais sans un système pour l'évaluer d'une manière juste.

Léopold Sédar Senghor a rédigé cette anthologie en 1948. C'était le centenaire de la révolution de 1848 mais aussi une époque très importante (des années 40 aux années 60) pour l'Afrique noire française puisque les colonies françaises commencent à revendiquer plus de droits. Le bouleversement social et politique suit son cours jusqu'à ce que la France accorde l'indépendance à ses colonies de l'Afrique noire (y compris le pays natal de Senghor, le Sénégal, dont il sera le premier président).

Dans un tel milieu, Senghor présente les meilleurs poètes noirs de ces colonies et aussi quelqu'uns de la Caraïbe. Les six pays représentés sont la Guyane française, la Martinique, la Guadeloupe, l'Haïti, l'Afrique noire et le Madagascar.

C'est une anthologie essentielle pour les étudiants de la littérature française et ce qu'on appelle la francophonie. Le lecteur y trouve des extraits de Cahier d'un retour au pays natal d'Aimé Césaire ainsi que beaucoup de poèmes de Senghor lui-même. Il y aussi quelqu'uns des contes et poèmes de Birago Diop et d'autres poètes pas aussi bien connus.

No comments:

Post a Comment